La bataille navale des verbes

La bataille navale, aussi appelée touché-coulé est un grand classique des jeux de société à la maison mais aussi en classe de langue.

Le principe est simple : le jeu se joue à deux joueurs, adversaires, qui ont chacun une grille avec une ligne « pronoms personnels » et une colonne « verbes ».  Avant le début de la partie, ils « placent » leurs navires : ils cochent des cases pour situer leurs bateaux sur la grille. Ils gardent ce positionnement secret et cachent leur grille ! Puis l’un après l’autre, ils doivent retrouver la position des bateaux de l’adversaire en nommant une case. Pour ce faire, ils doivent conjuguer le verbe à la bonne personne ! S’ils tombent sur une bonne case, ils peuvent rejouer. Sinon, c’est au tour de l’adversaire ! Le but du jeu est de trouver tous les navires de l’adversaire !

Si ce n’est pas clair, vous pouvez facilement trouver les règles en ligne avec des exemples.

Dans ce PDF de 8 pages, vous trouverez deux versions pour jouer à la bataille navale.

La première avec tous les pronoms personnels : je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles.

Dans la deuxième, j’ai supprimé le « elle » et le « ils » car avec certains verbes, les apprenants se trompaient (et ils n’y pouvaient rien !) à cause de l’homophonie entre, par exemple, « il chante » et « ils chantent ». Dans cette deuxième version, ce sera donc « il chante » et « elles chantent ». On ne peut plus se tromper !

Tout est déjà prêt à être imprimé : des grilles vierges, avec règles du jeu ou non et une grille pré-remplie avec des verbes !

Bon jeu, Tiphanie 🙂

Merci de ne pas diffuser directement le PDF sur votre site ou une plate-forme de partage. Si vous désirez partager cette ressource, merci d’intégrer le lien direct vers cette page. Merci de ne pas modifier le contenu du PDF sans mon autorisation.

Cliquez sur le lien pour accéder au PDF :

La bataille navale des verbes(15758 téléchargements)

18 réponses sur “La bataille navale des verbes

  • Blondel

    Bonjour,
    Il serait bon de citer vos sources : V. Lemeunier (dir.), J. Cardon, M. gracia. En Jeux. Scérén-crdp, Guyane, Cayenne, 2010.

    Répondre
    • Tiphanie

      Bonjour 🙂 Je ne peux pas citer une source que je ne connais pas 🙂 Jouer à la bataille navale est un classique pour enseigner les langues, je ne dis pas que j’en ai eu l’idée originale, je propose juste un support à imprimer 🙂 Mais merci pour la référence, c’est très intéressant !

      Répondre
      • Lemeunier

        Chère Madame,
        Comme vous le savez sans doute, le fait de proposer juste des supports à imprimer ne dispense pas du respect des droits d’auteurs. Légalement. un auteur est tenu de vérifier que sa publication est entièrement originale et qu’elle ne contient aucun emprunt à une autre oeuvre (connue ou pas). Je vous invite donc à vous assurer que vous êtes dans la légalité.
        Bien à vous,

        Répondre
  • Brun

    Bravo ! Quelle bonne idée, je vais en faire profiter ma classe dés lundi… tellement plus drôle qu’un exercice sur le cahier !

    Répondre
    • Tiphanie

      Merci, cette activité est assez répandue dans le monde de l’enseignement des langues, et a apparemment déjà été publiée par d’autres auteurs. Je me contente humblement de l’adapter à ma sauce et à mon style et de partager le résultat 🙂

      Répondre
  • MARCHAL

    Super travail !
    Je vais utiliser ce document dès lundi prochain !
    Par contre, j’ai une petite question: laissez vous travailler uniquement les élèves oralement ou doivent-ils écrire leur réponse sur l’ardoise pour prendre en compte la bonne écriture des terminaisons ? (Par exemple, le s à la deuxième personne du singulier)
    Merci pour votre réponse et encore merci de partager votre travail !

    Répondre
    • Tiphanie

      Merci ! Alors je pense que tout dépend de vos objectifs : j’utilise ce jeu pour pratiquer la conjugaison à l’oral alors je leur demande pas d’écrire. Les cases servent pour cocher les navires. Mais vous pouvez tout à fait adapter le jeu 🙂

      Répondre
  • Sabrina

    Je vais absolument l’essayer pour réviser le futur simple. Les élèves l’aimeront certainement! Mille fois merci!

    Répondre
  • JuLiE

    C’est une très bonne idée. Je vais biensûr l’adapter un peu mais je sens déjà que je vais pouvoir accrocher certains réfractaires à la conjugaison. Merci beaucoup

    Répondre

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *